Le Collectif pour le Sport Malagasy

Charte

Le Collectif pour le Sport Malagasy, ou C.S.M., est né d’une volonté de promouvoir et de fédérer pour le sport malagasy.

Association loi de 1901 à direction collégiale


  • Les objectifs sont :
    a. Organiser un évènement sportif d’envergure pour la Diaspora avec un espace « Tsenagasy » pour partager la culture malagasy .
    b. Créer du lien et de la convivialité.

  • Les valeurs qui sous-tendent l’action du collectif
    a. Fédérer
    b. Transparence
    c. Respect
    d. Unité

  • La démarche
    a. Les actions envisagées sont celles de promouvoir le sport malagasy, celles qui visent à impliquer les associations dans l’organisation d’un grand événement sportif appelé  « Tournoi de la Diaspora » durant le week-end pascal.
    b. Le volet culturel sera aussi à l’honneur avec un espace dédié et une visibilité accrue avec le « Tsenagasy ».
    c. Les modes d’action s’appuient sur l’échange, l’intelligence collective, l’étroite association de l’action et de la réflexion, la participation active, le dialogue.
    d. Les actions sont portées par des groupes de travail appelés « commissions ».

  • L’adhésion
    a. Le CSM accepte tout le monde, que ce soit en tant qu’individu ou en tant qu’association.
    b. Membre actif : l’adhésion d’une association au collectif signifie acceptation sans réserve de la présente charte et participation active aux actions du collectif. L’adhésion d’une association est validée par le collectif lors de sa plus proche réunion.
    c. Membre associé : une association ou un individu, sans adhérer au collectif, peut demander à y être associée. Un membre associé reçoit l’information diffusée aux membres et peut participer ou soutenir certaines actions.

  • Les commissions
    a. La participation à une commission doit se faire bénévolement en fonction de ses domaines de compétences dans un domaine où la personne a envie d’évoluer ou de découvrir.
    b. Les commissions rassemblent des membres intéressés par une problématique ou une action.
    c. Les commissions sont créées par le collectif qui leur donnent un mandat et à qui elles font des propositions.
    d. Chaque commission s’autogère dans le cadre du mandat défini précédemment. Toute décision qui engage le collectif est de la compétence de la gouvernance du collectif.
    e. Pour fonctionner, une commission a besoin d’un animateur/référent choisi parmi ses membres et validé par la gouvernance du Collectif.

  • La gouvernance du collectif
    a. La gouvernance du collectif est assurée par ses cinq membres fondateurs pour 2019 et 2020. Une concertation auprès des membres actifs sera à lancer en S2 2020 pour les années suivantes.
    b. Le collectif se réunit tous les mois.
    c. La gouvernance organise et anime les réunions, rédige et diffuse les comptes rendus.
    d. A chaque réunion, chaque commission est représentée par son référent, ou tout autre membre en l’absence du référent.
    e. La gouvernance entérine les choix du Collectif fixés en réunion, et coordonnera les actions pour atteindre les objectifs toujours dans l’intérêt collectif.
  • Version
    Version du 23/11/2019
    Clichy – France